Unité mixte de recherche STMS

Depuis sa création en 1977, l’Ircam a pour mission fondamentale de susciter une interaction féconde entre recherche scientifique, développement technologique et création musicale contemporaine. Cette articulation constitue le principal axe structurant de l’ensemble de ses activités. L’un des enjeux majeurs est de contribuer, par les apports des sciences et techniques, au renouvellement de l’expression musicale. Réciproquement, les problèmes spécifiques posés par la création contemporaine donnent lieu à des avancées scientifiques originales, tant théoriques, méthodologiques, qu’appliquées, dont la portée dépasse largement le seul domaine musical.

Cette dynamique de recherche originale, tournée vers la création artistique dans toute l’exigence et la sensibilité qui s’y manifestent pour des modes de représentation et de manipulation élaborés du sonore et du musical, suscite des innovations scientifiques et technologiques dont les applications se déploient dans des secteurs d’activité de plus en plus larges : professionnels de la musique et du son, professionnels des arts du spectacle, industrie, enseignement, public mélomane… Cette médiation entre recherche et création musicales comporte en particulier le développement d’outils logiciels et technologiques pour les musiciens (compositeurs, interprètes, musicologues), à partir de modèles et prototypes élaborés par des équipes de recherche travaillant dans les différents domaines en rapport avec la musique : informatique (langages, interfaces homme-machine, temps réel, bases de données), traitement du signal et automatique, acoustique, perception et psychologie cognitive de l’audition, musicologie…

Les travaux reposent ainsi sur l’articulation de deux types d’activités complémentaires, la recherche et le développement, réalisées dans le cadre de l’Unité mixte de recherche Sciences et Technologies de la Musique et du Son (UMR 9912)  soutenue par le CNRS, le Ministère de la Culture et Sorbonne Université. L'UMR est rattachée aux instituts du CNRS INS2I (principal), INSIS et INSHS, ainsi qu’à la faculté d’ingénierie de Sorbonne Université.

L’UMR est structurée en 7 équipes qui se caractérisent par leurs ancrages théoriques et les objets étudiés ; ses activités s’organisent autour de 3 champs d’interaction pluridisciplinaire, couvrant tout le spectre des sciences et technologies de la musique et du son : l’atelier du son, le corps musicien, les dynamiques créatives.

Organigramme

Brochure R&D

Brochure 2017