Création
Concert

Intégrale 2

dans le cadre du festival Intégrale
ven 5 avril,
21h00
La Scala Paris
Prix

Tarif plein : 18 €
Tarif plein : 15 €
Carte Ircam : 14 €

Réserver

Dans le mur : Georges Aperghis agence pour le piano une dizaine de séquences électroniques, agglomérats de fragments issus de la grande littérature pour piano du XIXe siècle, qui se succèdent. Chacune de ces séquences est comme un mur sur lequel le soliste va tenter une intervention, similaire au geste du grapheur urbain.

Scriabine offre un saut vertigineux entre l’héritage romantique (Liszt et Chopin) de ses premières œuvres pour piano et la tension « démoniaque » de sa neuvième sonate : l’univers pianistique, la pensée harmonique sont littéralement pulvérisés dans cette Messe noire dissonante, puissamment agressive, qui marqua Stravinsky.

Geoffroy Couteau piano
Mariangela Vacatello piano
Sébastien Roux, Mike Solomon réalisation informatique musicale Ircam

ALEXANDRE SCRIABINE SONATE POUR PIANO N° 1 OP. 6 ; SONATE POUR PIANO N° 2 OP. 19 ; SONATE POUR PIANO N° 4 OP. 30 ; SONATE POUR PIANO N° 9, « MESSE NOIRE », OP. 68
GEORGES APERGHIS DANS LE MUR

Coproduction Ircam-Centre Pompidou, La Scala Paris – Les Petites Heures.
  • Mariangela Vacatello  © Davide Cerati
    Mariangela Vacatello © Davide Cerati
  • Geoffroy Couteau  © Jean-Baptiste Millot
    Geoffroy Couteau © Jean-Baptiste Millot
  • Georges Aperghis  © Mutesouvenir | Kai Bienert
    Georges Aperghis © Mutesouvenir | Kai Bienert

Festival Intégrale

Intégrale est le nouveau festival initié par l’Ircam et La Scala Paris. Cette première édition traverse l’univers des sonates de Scriabine au miroir des œuvres pour piano et électronique de compositeurs vivants. Intégrale est à la fois une plongée dans l’acoustique de La Scala Paris équipée d’un système-son unique, une plongée dans le corpus fulgurant d’un compositeur, Scriabine, une redécouverte des grandes œuvres réalisées à l’Ircam, et l’aventure d’une nouvelle génération d’interprètes, s’accomplissant autant dans le répertoire que dans la création contemporaine.

1872-1915, l’existence brève d’Alexandre Scriabine ne laisse rien deviner d’une vie d’invention dans un temps de révolutions. Épris de synesthésie et de mysticisme, Scriabine a fait de la sonate pour piano le creuset de toutes ses recherches harmoniques et formelles, des premiers opus postromantiques jusqu’aux messes noire et blanche des œuvres ultimes.