Pedro-Garcia Velasquez & Augustin Muller

person

Caractérisation of Virtual Spaces while wearing Headphones. ZKM Call.


Biographie de Pedro-Garcia Velasquez

Compositeur colombo-français né en 1984, Pedro Garcia-Velasquez commence par l'étude du violon puis étudie la composition à l'Université Pontificale Javeriana de Bogota dans la classe de Harold Vasquez-Castañeda où il obtient son diplôme de composition en 2006 avant de poursuivre ses études en France. In intègre en 2008, la classe de Frédéric Durieux au Conservatoire de Paris (CNSMDP) d'où il est diplômé en composition.

En 2008, il fonde avec Alphonse Cemin, Maxime Pascal, Juan-Pablo Carreño et Florent Derex l'ensemble Le Balcon en résidence à la Fondation Singer-Polignac et à L'Athénée Théâtre Louis Jouvet. Ensemble, ils cherchent à développer un nouveau concept de concerts de musique contemporaine et mènent une réflexion sur la création musicale, le spectacle et le rapport au public. Ce projet lui permet également de travailler avec d'autres compositeurs et personnalités tels que Michaël Levinas, Claude Ledoux, Pierre Boulez et Kathinka Pasveer.

Parmi ses pièces récentes, Pedro Garcia-Velasquez créé, en janvier 2014, Moro de Venecia, concerto pour violoncelle, orchestre de chambre et électronique à l'Orchestre National de Lille. La pièce s'inscrit comme une suite à de nombreux travaux sur le lien au passé, avec un attachement primordial à la perception du spectateur. La pièce convoque une galerie sonore où le vieux souvenir peut se reprendre.

En dehors de ses projets purement musicaux, Pedro Garcia-Velasquez s'intéresse aux arts scéniques et développe depuis quelques années un nouvel univers en tissant des collaborations fidèles avec le metteur en scène et vidéaste Nieto, le metteur en scène Benjamin Lazar et la chorégraphe Tatiana Julien. En juillet 2012, il créé Plip, pour ensemble sonorisé et mise en scène vidéo au festival Paris Quartier d'été. Inspiré d'Utopía de un hombre que está cansado de J.-L. Borges, Plip, avec une mise en scène vidéo réalisée par Nieto, développe l'idée du dédoublement du monde du concert. La pièce ouvre un monde fantasmé où les ombres recouvrent et distordent notre premier rapport à la réalité. En octobre 2014, une deuxième version de Plip est créée au Théâtre de Cornouaille. Avec la chorégraphe Tatiana Julien, il co-écrit, en février 2013, Douve, trio de danseuses & musique pour orchestre de chambre et électronique au festival Faits d'hiver. Le spectacle, qui s'inspire des textes d'Yves Bonnefoy, creuse les manières dont les forces poétiques de la musique peuvent orchestrer les forces poétiques du geste et inversement.

En décembre 2014, il entame une nouvelle collaboration avec le metteur en scène Benjamin Lazar qui cosigne la dramaturgie du spectacle Lieux Perdus, concert au casque, pour ensemble sonorisé, électronique et écoute binaurale créé à la Fondation Singer-Polignac. En pénétrant des lieux imaginaires par le son, la pièce raconte une errance vers un passé lointain. La technique binaurale, développée avec Augustin Muller, offre une expérience intime et immersive à l'auditeur. Il plonge dans des dimensions aux abords du réel. Dans la continuité de cet imaginaire et de ses réflexions sur la dramaturgie acoustique, Pedro Garcia-Velasquez a écrit, Fête dans le vide, pour la chanteuse Léa Trommenschlagen créé en mars 2015 à L'Athénée Théâtre Louis Jouvet, avec l'ensemble Le Balcon. Il travaille actuellement sur Initio, opéra chorégraphique.

Abstract

Ce projet s’articule autour de la diffusion binaurale, notamment dans le contexte de l’écriture d'œuvres originales pour ce format de diffusion, mais aussi pour des captations, diffusions de concerts ou spectacles ou expériences interactives. Nous souhaitons pouvoir étendre les possibilités d'intégration de réverbérations à convolution dans un contexte de production binaurale. En raison d’un fort attachement à une approche immersive de l'espace sonore, l'utilisation de réverbérations à convolution s'est vite imposée de par sa puissance évocatrice de lieux. Au niveau de l’écriture musicale, le travail s’intéresse au déploiement d’un cycle de pièces, intitulé «Théâtre Acoustique». Une des idées charnières de ce cycle est de caractériser des lieux à la fois par leur acoustique et par une sorte de sound design onirique. Cette caractérisation est réalisée en binaural qui, par sa puissance à la fois immersive et intime, permet de transporter les musiciens et les auditeurs dans ces lieux imaginaires ou virtuels, tout en confrontant l'écoute à des musiciens présents sur scène. La caractérisation des espaces, la possibilité de se déplacer dans la scène sonore, l'intégration commune et cohérente de musiciens spatialisés en temps réel et de décors sonores intégrés à l'espace sont des points fondamentaux de ce cycle.


Biographie d'Augustin Muller

Après des études musicales (percussions classiques, jazz et musiques improvisées) et scientifiques, Augustin Muller a été formé au Conservatoire de Paris (CNSMDP) dont il est sorti diplômé de la Formation Supérieure au Métiers du Son en 2010. Spécialisé dans la réalisation informatique musicale, il travaille depuis en France et à l'étranger avec différents artistes, ensembles (le Balcon, l'Ensemble Intercontemporain, International Contemporary Ensemble, 2e2m, l'Orchestre de Chambre de Genève ... ) pour des concerts et des festivals (Manifeste Ircam, Biennale musicale de Venise, Musica, Festival Berlioz ...).

Issu d'une génération directement confrontée à la question de l'interprétation du répertoire mixte, il a réalisé son mémoire de Master à l'Ircam sur ce sujet. Il y travaille depuis régulièrement pour des projets de concerts, de recherche ou de créations.

Augustin a travaillé avec de nombreux compositeurs (M Levinas, P. Garcia-Velasquez, R.HP Platz, JP Carreño, L. Durupt, F. Bedrossian ...), musiciens et performeurs et s'implique dans plusieurs projets au niveau de la diffusion sonore, de l'électronique et des nouvelles technologies, comme par exemple avec l'ensemble Le Balcon depuis 2008. En 2014, il a notamment réalisé la partie électronique et le design sonore de l'opéra Le Petit Prince de Michael Levinas d'après St Exupéry pour l'Opéra de Lausanne, l'Opéra de Lille et le Théâtre du Châtelet.

Ancien élève de la classe d'improvisation générative du CNSMDP, Augustin travaille également avec de nombreux improvisateurs (ONCEIM & Stephen O'Malley, Frederic Blondy, Eve Risser, Jean-Luc Guionnet ...) pour des projets discographiques ou de concerts (festival METEO, CRAK ...)


Also discover