Création
Spectacle

Sound & Vision (A Liquid Room)

Première française
sam 10 juin,
20h00
Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national
Salle transformable

Les « Liquid Room » d’Ictus repensent le format du concert classique. Plusieurs podiums, transitions abruptes, amplification et lumière soignées, durée hors norme : un festival en miniature. Le spectateur est libre de circuler dans l’espace sonore, de choisir son angle d’écoute, de rythmer ses allers-retours entre écoute « attentive » et écoute « immersive ». Une allumette craque dans la nuit, amplifiée mille fois… Des lumières crépusculaires transforment l’écoute du répertoire récent, Sciarrino, Pesson ou Bedrossian… Ula Sickle et Yann Leguay travaillent la stroboscopie lumineuse et sonore…

Sound & Vision fait le point sur les intersections entre musique et performance visuelle. C’est assurément la préoccupation de toute une jeune génération, pour qui le musical – le geste musical – circule désormais entre l’œil et l’oreille.

Ula Sickle chorégraphie et danse
Yann Leguay dispositif lumière/son
Ictus : Dirk Descheemaeker clarinette, Gerrit Nulens percussion, Joeroen Robbrecht alto, violon, Tom Pauwels guitare électrique, Florentin Ginot contrebasse, Jean-Luc Plouvier piano, Alexandre Fostier son, Wilfried Van Dyck production, Caspar Langhoff lumières

JAMES TENNEY HAVING NEVER WRITTEN A NOTE FOR PERCUSSION, pour tam-tam amplifié, 1971
ALVIN LUCIER SILVER STREET CAR FOR THE ORCHESTRA, pour triangle, 1988
JULIANA HODKINSON LIGHTNESS pour trois musiciens avec allumettes, papier de verre, sable et eau, 2015
ULA SICKLE & YANN LEGUAY LIGHT SOLOS pour danseuse et installation lumière, 2011-2013
FRANCK BEDROSSIAN DIGITAL, pour contrebasse, percussion et électronique, 2003
MICHAEL SCHMID KRACHAL, installation avec eau et micros sous-marins, 2016
PETER ABLINGER VOICES AND PIANO (extraits), pour piano et voix enregistrées, 1988
ALEXANDER SCHUBERTSENSATE FOCUS, pour ensemble, lumière et électronique, 2014
GÉRARD PESSONLA LUMIÈRE N’A PAS DE BRAS POUR NOUS PORTER, pour piano amplifié, 2014
KAJ DUNCAN DAVID 4C0ST1CTR1G3R, pour boîte à rythme et lumière, 2015
GORDON MONAHAN SPEAKER SWINGING, pour quatre musiciens et haut-parleurs, 1982
SALVATORE SCIARRINO TRE NOTTURNE BRILLANTE, pour alto, 1972

Réserver

Coréalisation Ircam-Centre Pompidou, Nanterre-Amandiers – centre dramatique national. Avec le soutien du réseau Interfaces, subventionné par le programme Europe créative de l’Union européenne et de la Sacem. La SACD soutient le festival ManiFeste dans le cadre de son action culturelle musique.
  • Ula Sickle interprétant la pièce Light Solo de Ula Sickle et Yann Leguay  © Silvano Magnone
    Ula Sickle interprétant la pièce Light Solo de Ula Sickle et Yann Leguay © Silvano Magnone
  • Ula Sickle interprétant la pièce Light Solo de Ula Sickle et Yann Leguay  © Silvano Magnone
    Ula Sickle interprétant la pièce Light Solo de Ula Sickle et Yann Leguay © Silvano Magnone
  • Ula Sickle interprétant la pièce Light Solo de Ula Sickle et Yann Leguay  © Silvano Magnone
    Ula Sickle interprétant la pièce Light Solo de Ula Sickle et Yann Leguay © Silvano Magnone
  • Krachal, pièce de Michael Schmid  © Elinor Salomon
    Krachal, pièce de Michael Schmid © Elinor Salomon