Louise Goupil

person

Dans mes recherches, j’essaie de comprendre comment les sons nous procurent des émotions, traduisent certaines attitudes et intentions, et nous permettent de communiquer au-delà du langage, et d'agir et apprendre dans un contexte social. Plus précisément, j'utilise des techniques issues de la psychologie cognitive et des neurosciences en combinaison avec des outils de synthèse et de traitement du signal sonore pour étudier les mécanismes cognitifs et métacognitifs impliqués dans la communication non-verbale et l'action conjointe, et leur développement pendant l'enfance.

Pendant ma thèse de doctorat à l’École normale supérieure, je me suis intéressée à l’émergence de la réflexivité et de la capacité à communiquer pour demander de l’aide chez le bébé. Mon projet de post-doctorat à l’Ircam s’intéresse aux mécanismes psychologiques et cérébraux impliqués dans l’induction émotionnelle par la voix et la musique, et aux parallèles entre la perception et la production de ces deux comportements sonores. Je me demande aussi dans quelle mesure nous pouvons inférer les états mentaux d’autrui grâce au son de leur voix, et comment cela peut nous aider à coopérer. De façon parallèle, nous essayons de comprendre comment des musiciens peuvent jouer ensemble, communiquer, et se coordonner, en l’absence de référent musical clairement définit.

Enfin, j'étudie à quel point les mécanismes impliqués dans les inférences que nous faisons à propos de nous même sont partagé avec les mécanismes qui nous permettent d'inférer les états mentaux et les émotions d'autrui.

Courriel : Louise.Goupil (at) ircam.fr

Liens