Transmission
Actualité

Sons Dessus Dessous #18 - Le temps musical

Date de publication
18 décembre 2017
Média

En février 1978, une expérience eut lieu à l’Ircam. Pierre Boulez avait choisi cinq œuvres : le Concerto de chambre de György Ligeti, le Dialogue du vent et de la mer de Claude Debussy, les Modes de valeur et d’intensité d’Olivier Messiaen, son propre Éclat, ainsi que A Mirror on which to dwell d’Elliott Carter.

Il analysait les cinq œuvres en public, reprenant tel passage, donnant tel fragment, telle parole isolée, avec le concours de musiciens de l’Ensemble intercontemporain. Chacune de ces séances d’analyses publiques était suivie de débats en cercle restreint, auxquels participaient Roland Barthes, Gilles Deleuze, Michel Foucault et l’équipe de l’Ircam. L’« expérience », conçue comme un « atelier », était intitulée Le temps musical. Elle devait s’achever sur une « séance de synthèse », dont les débats constituaient en quelque sorte l’esquisse, la préparation.

Retrouvez la séance de synthèse qui a eu lieu le 23 février 1978 au Centre Pompidou.

Revenir

Le temps musical : séance de synthèse 1ère partie

  • Le temps musical : séance de synthèse 1ère partie

Le temps musical : séance de synthèse 2ème partie

  • Le temps musical : séance de synthèse 2ème partie

Le temps musical : séance de synthèse 3ème partie

  • Le temps musical : séance de synthèse 3ème partie