Création
Concert

Peter Eötvös: The Sirens Cycle

Création mondiale de la version électronique
mer 12 octobre,
20h30
Centre Pompidou
Grande salle
Téléchargements

prog_concert_eotvos.pdf

Prix

Tarif plein : 18 €
Tarif réduit : 14 €
Carte Ircam : 10 €

Réserver

L'œuvre de Peter Eötvös est marquée par le lien consubstantiel qu'il établit entre la musique et la langue, à l'instar de ce que fit en son temps Janáček. Dans son nouveau quatuor, il tire parti de la puissance expressive et « linguistique » des cordes auxquelles s'adjoint une voix. Le point de départ de Sirens est ce bref texte écrit en 1918 par Kafka, où l'arme fatale des sirènes est le silence. « Ulysse, pour ainsi dire, n'entendit même pas leur silence, il crut qu'elles chantaient et qu'il était le seul qui fut préservé de les entendre. » À l'arrière-plan du quatuor surgissent d'autres sirènes issues de Joyce et Homère : trois langues, trois paroles pour un « opéra de chambre ».

Audrey Luna soprano
Calder Quartet
Benjamin Jacobson violon
Andrew Bulbrook violon
Jonathan Moerschel alto
Eric Byers violoncelle
Serge Lemouton réalisation informatique musicale Ircam
Serge Lacourt Ingénieur du son Ircam

Peter Eötvös Korrespondenz ; The Sirens Cycle
Commande du Wigmore Hall avec le soutien d'André Hoffmann, président de la Fondation Hoffmann, de Tonhalle-Gesellschaft Zürich, d'Alte Oper Frankfurt, du Centro Nacional de Difusión Musical, Madrid, de l'Ircam-Centre Pompidou, de ProQuartet-Centre européen de musique de chambre et de Südwestrundfunk (Kompositionsauftrag des Südwestrundfunks)
Création mondiale de la version électronique

Leoš Janáček Quatuor n° 2 « Lettres intimes »

Coproduction Ircam/Les Spectacles vivants-Centre Pompidou, ProQuartet-Centre européen de musique de chambre. Avec le soutien de la Sacem.
  • Peter Eötvös  © Marco Borggreve
    Peter Eötvös © Marco Borggreve
  • Calder Quartet  © Autumn de Wilde
    Calder Quartet © Autumn de Wilde
  • Calder Quartet  © Autumn de Wilde
    Calder Quartet © Autumn de Wilde
  • Audrey Luna  © Brian Kuhlmann, 2012
    Audrey Luna © Brian Kuhlmann, 2012