MuTeC

Musicologie des techniques de composition contemporaines

Ce projet vise à documenter et interroger la spécificité d’un ensemble de techniques de composition caractéristiques de la musique contemporaine, par l’étude approfondie et coordonnée de plusieurs processus créateurs représentatifs de la musique des XXe et XXIe siècles, documentés au moyen d’archives de l’activité créatrice (esquisses, brouillons, etc.) et/ou d’entretiens approfondis avec les compositeurs (pour les compositeurs en activité). La méthode et les références du programme sont à la croisée de plusieurs domaines disciplinaires complémentaires : musicologie, critique génétique (au sens de la genèse d’une œuvre), sciences cognitives. Le projet développe notamment une méthodologie innovante basée sur la notion de « remise en situation de composition ». Les différents processus créateurs sélectionnés s’échelonnent sur une période d’une soixantaine d’années, du milieu du XXe siècle jusqu’aux œuvres les plus récentes : musique de film pour Cartier-Bresson par Koechlin, Pli selon pli de Boulez, Requiem pour un jeune poète de Zimmermann, Les espaces acoustiques de Grisey, Traiettoria de Stroppa, Trei II de Jarrell, L’Esprit des Dunes de Murail, projet de « Jardin sonore » par J.-L. Hervé, Gramigna de S. Gervasoni. Chacun a pris en compte une technologie spécifique : montage d’enregistrements sonores, musique mixte avec sons de synthèse, installation sonore avec traitement temps réel, etc.

L’étude empirique de l’interaction entre un projet artistique et ses outils techniques permettent : d’éclairer sous un jour nouveau un ensemble d’œuvres de référence de la musique contemporaine ; de mieux comprendre la relation entre dispositifs techniques et créativité ; de mettre en évidence de façon plus générale certains traits caractéristiques de la cognition musicale à travers une analyse approfondie de l’une de ses formes à la fois les plus expertes et les moins étudiées. Le programme a organisé, à l’échelle de ses trois années de travaux, la circulation de notions et de thèmes d’analyse transverses au travers de ses cas d’étude (ou « terrains ») constitutifs. Cette circulation a été facilitée par a conception et l’usage d’une plateforme informatique partagée (développée dans l’équipe sur la base d’un prototype préexistant de « navigation génétique » dans une œuvre musicale) permettant la numérisation des différents corpus génétiques et la navigation hypermédia au sein de ces corpus, y compris leur annotation et la variation de leurs modalités de représentation.

Détails du projet

Programme
ANR
Type de programme
programme SHS
Début
1 décembre 2008
Fin
31 décembre 2011
Statut
  • logo Ircam
  • logo CEAC
  • logo hem
  • logo TechCICO