Inedit

Interactivité dans l'écriture de l'interaction et du temps

L’objectif du projet INEDIT est de permettre l’interopérabilité des outils de création sonore et musicale, afin d’ouvrir la voie à de nouvelles dimensions créatives couplant écriture du temps et écriture de l’interaction. Nos motivations reflètent les efforts internationaux pour réconcilier la division actuelle entre les aspects «
compositionnels » et « performatifs » des outils existants de création sonores. Cette division est apparente dans la catégorisation des outils en « composition assistée par ordinateur » et « temps réel ».

Pour le compositeur, les outils « orientés performance » (synthèse et traitements, mixage, post-production audio) se limitent souvent à des métaphores des sources de production et de traitement (notamment oscillateurs, filtres, modèles physiques). Cependant, ces métaphores doivent s’intégrer dans un langage symbolique comme celui de la partition afin de permettre une réelle écriture musicale et favoriser des modalités plus puissantes de représentation, de conceptualisation et de communication.

Inversement, les outils « orientés composition » peinent à prendre en compte une nouvelle problématique, celle de l’interaction : un dispositif sonore correspond de moins en moins à une œuvre fermée et spécifiée totalement à l’avance, mais doit de plus interagir en temps réel avec un environnement. C’est le cas par exemple pour les œuvres musicales interactives, les jeux vidéo, l’habillage sonore, les dispositifs et installations multimédia, etc.

Description des travaux

Notre approche repose sur une vision langage : une œuvre interactive est vue comme un interprète (au sens informatique) qui doit articuler des flux temporels bas niveaux localement synchrones (le signal audio) dans un temps événementiel globalement asynchrone (les événements pertinents pour le processus de composition). Le projet INEDIT promeut aussi une approche hybride permettant la coopération de différents outils et approches stylistiques au sein d’un environnement supportant toutes les phases du workflow musical, de la composition à la performance. Pour atteindre ces objectifs,  il faut développer de nouvelles technologies : ordonnanceur dédié, mécanismes de couplage coopératif, compilation au vol, ainsi que les visualisations innovantes et les interfaces tangibles qui permettront de spécifier et de contrôler en temps réel les processus musicaux sous-jacents d’une manière naturelle pour le créateur et le concepteur.

Détails du projet

Programme
ANR
Type de programme
programme Contenus et interactions
Début
1 septembre 2012
Fin
31 août 2015
Statut
Site internet

Participants

Organisation principale du projet
  • logo Ircam
  • logo grame
  • logo LaBRI