Gemme

Geste musical : modèles et expériences

Au cours des années 2000, le geste est devenu un moyen privilégié d’interaction avec les technologies, auprès du grand public comme au sein de la communauté des musiciens. Si l’écriture musicale dématérialise, décompose et reconstruit le corps du musicien-interprète depuis presque cinquante ans, on observe plus particulièrement, depuis une dizaine d’années, une forte convergence interdisciplinaire sur cet objet de recherche/création intéressant compositeurs, interprètes et informaticiens, mais aussi sciences de l’ingénieur, psychologie, physiologie, biomécanique et sciences cognitives. Or, cette notion de geste, par ailleurs couramment employée dans nombre de domaines, notamment, depuis longtemps, dans les arts du spectacle (théâtre, danse, performance...), n’a encore fait l’objet que d’embryonnaires recherches en musicologie.

Dans ce contexte, le projet GEMME propose une analyse serrée de textes théoriques et d’œuvres musicales, mais aussi mène des enquêtes sur l’amont et l’aval de la partition : de quelles possibilités théoriques et techniques de formalisation du geste disposent les compositeurs ? quelles procédures gestuelles expérimentent-ils sur le papier et lors de la réalisation pratique de l’œuvre ? quelles modalités de transmission de l’information gestuelle s’élaborent non seulement dans la collaboration entre compositeurs et interprètes, mais aussi dans l’enseignement de l’interprétation ? Autant de questions auxquelles ce programme se propose de répondre à travers quatre chantiers principaux :

1) Théories implicites du geste (généalogie de la notion compositionnelle de geste, avec ses catégorisations et ses périodisations, et son état de l’art actuel) ;
2) Geste et scène (étude d’une démarche paradigmatique, celle de Kagel, où la notion musicale se noue à son expression scénique, dans le cadre du théâtre musical et instrumental) ;
3) Geste et instrument (étude d’une démarche paradigmatique contrastante, celle de Lachenmann, où la composition interroge le détail des possibilités organologiques de production du son en relation avec une critique politique et sociale des conventions expressives) ;
4) Geste et technologie (série d’analyses musicales d’un ensemble de partitions de référence, de Time and Motion Study II de Ferneyhough jusqu’à Luna Park d’Aperghis, qui déclinent plusieurs paradigmes techniques et informatiques formalisant et/ou accompagnant le geste instrumental).

Détails du projet

Programme
ANR
Type de programme
programme Blanc SHS
Début
1 novembre 2012
Fin
30 juin 2016
Statut
  • logo Ircam
  • logo CTEL