Écriture du son et de l’espace

Nouvelle approche pour la représentation et le traitement sonore

Les technologies d’analyse, traitement et synthèse du signal sonore permettent d’entrevoir des modalités d’écriture inédites assimilant la création sonore au cœur de la composition musicale. OpenMusic permet l’intégration de telles technologies via un ensemble de bibliothèques spécialisées liant les programmes créés dans l’environnement de CAO aux processus de traitement, de synthèse ou de spatialisation sonore (réalisés notamment par des outils de l’Ircam : SupervP, Pm2, Chant, Modalys, Spat, mais également des outils externes comme Csound ou Faust). Ce rapprochement des domaines du son et de la CAO constitue une approche nouvelle pour la représentation et le traitement sonore à travers des programmes et structures de données symboliques de haut niveau.

Développée en collaboration avec le compositeur Marco Stroppa, la bibliothèque OMChroma permet de contrôler des processus de synthèse sonore à l’aide de structures de données matricielles. Son extension au domaine de la spatialisation, OMPrisma, permet de réaliser des processus de « synthèse sonore spatialisée », faisant intervenir la spatialisation (positions et trajectoires, mais également caractéristiques de salle, orientation ou directivité des sources sonores) au moment de la production des sons. Contrôlés dans OpenMusic grâce à un ensemble d’éditeurs graphiques et d’opérateurs, ces outils offrent une grande richesse dans la spécification conjointe des sons de synthèse et des scènes spatiales.

Le projet OM-Chant a récemment permis de remettre sur le devant de la scène la technologie de synthèse par FOFs (fonctions d’ondes formantiques), et de réaliser au cœur des processus de CAO des sons de synthèses inspirés du modèle de production vocal.

La thématique de l’espace, et la collaboration avec l’équipe EAC, a été renforcée avec un projet de conception d’interfaces pour le contrôle des processus de spatialisation sonore. Suivant une approche de conception participative, des entretiens ont été réalisés avec des compositeurs afin de mieux comprendre leurs besoins, dans le but de proposer des outils facilitant le contrôle et l’écriture de la spatialisation. Ces entretiens ont mis en évidence la nécessité d’outils interactifs pour la saisie, la visualisation et la manipulation de données de contrôle pour la spatialisation, et ont conduit la conception de différents prototypes.

Les objets et outils de conception spatiaux 2D/3D OpenMusic ont été fondus dans un modèle de données temporisées, permettant une gestion homogène des spécifications et transformations temporelles. Connectées au moteur d’ordonnancement et à des structures temporelles de plus haut niveau, ces données permettent de représenter des scènes sonores spatiales et leur évolution dans le temps. Un objet interactif a été développé, utilisant les modules de visualisation, d’interaction et de rendu spatialisé de la bibliothèque Spat.

Équipe Ircam : Représentations musicales.

  • logo Ircam