La fabrique du sonore

Artisanat des instruments de musique de l'Antiquité

Les Écoles françaises à l'étranger (IFAO-EFA-EFR) ont mis en place un programme de recherche commun (2012-2016) qui porte sur les éléments constitutifs du paysage sonore dans les espaces urbains de la Méditerranée ancienne.

L'objectif de la troisième table-ronde internationale est de rassembler des chercheurs en sciences humaines (historiens antiquisants et ethnomusicologues), divers spécialistes des matériaux, des conservateurs de musées, organologues, facteurs d'instruments, archéomètres, acousticiens et musiciens, afin d'établir un protocole de documentation, d'analyses, de restauration et de conservation des instruments de musique découverts en fouilles, mais aussi de ceux entrés dans les collections muséales au cours des 19e et 20e siècles. Ce protocole s'appliquera aux instruments à cordes, à vent et à percussion et prendra en compte les différents matériaux utilisés pour leur fabrication (bois, os, cuir, métal et leurs liants). Les matériaux appliqués en surface (pigments, enduits) font aussi partie de l'étude, dans la mesure où ils nous renseignent sur l'apparence finale de l'objet et qu'ils peuvent avoir des incidences sur l'esthétique, la protection et la sonorité de l'instrument. Il s'agira de rassembler des équipes ayant récemment travaillé sur des objets sonores antiques des mondes égyptiens, mésopotamiens, grecs, romains afin de partager leur expérience et définir une stratégie commune pour l'avenir.Les communications doivent porter prioritairement sur l'instrument musical comme objet archéologique :

  • Nature, origine et préparation des matériaux employés pour la fabrication ;
  • Analyse organologique et fonctionnement mécanique et sonore (morphologie et acoustique) ;
  • Apport de la réalisation de copies réelles ou virtuelles (outils, savoir‑faire technique et sonorité) ;
  • La question de la conservation, restauration et présentation (déontologie et méthodes appliquées à l'objet musical ; identification des restauration anciennes et modernes, etc.)

Il est également possible d'exploiter les informations fournies par les sources textuelles et iconographiques, dans la mesure où elles nous renseignent sur la fabrication des instruments de musique et leur sonorité, c'est-à-dire les matériaux qui les composent, le travail des artisans et éventuellement les lieux de production. Les témoignages textuels et iconographiques viennent compléter la connaissance des vestiges d'instruments ou au contraire montrer un décalage avec ce qui a été trouvé en fouilles.

Le protocole issu des réflexions collectives sera conçu comme une référence à l'étude des instruments de musique découverts en contexte archéologique. Il pourra être utilisé par les équipes travaillant sur le terrain afin de documenter au mieux ces vestiges archéologiques : Quelles mesures prendre ? Quels types d'analyses et de prélèvements effectuer ? Quelles traces identifier ? Comment documenter les objets (dessins, photographies, relevés 3D) ? Les communications feront état des réflexions méthodologiques, des questionnements et des diverses solutions apportées. La réflexion méthodologique est le fil directeur de cette rencontre qui se veut résolument multidisciplinaire.

Institutions partenaires :

IFAO-EFA-EFR (Institut Français d'Archéologie Orientale, Le Caire - Ecole Française d'Athènes - Ecole Française de Rome)
C2RMF (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, Paris)
Ircam (UMR 9912 Sciences et Technologies de la Musique et du Son, Paris)
Musée du Louvre
UMR 7192 Proche Orient - Caucase (Collège de France)

Du jeudi 14 au samedi 16 janvier 2016, C2RMF, Ircam, Collège de France

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Mois précédentJour précédentJour suivantMois suivant

Portail de la musique contemporainePortail de la musique contemporainefermer

Veuillez installer Flash pour afficher ce lecteur.